Romans autres

La Chair des vivants _ Julie DOUARD

Publication de 2018, La Chair des vivants et édité aux éditions P.O.L.

Voilà un livre qui ne paye pas de mine. Et pourtant La Chair des vivants pourrait être votre prochain moment d’hilarité.

« Pour sa part, François se demandait parfois s’il n’aurait pas été plus heureux dans un monastère, à l’abri du monde. Mais feindre la foi n’était pas chose facile quand on était nihiliste. Peut-être existait-il des monastères laïcs qui ne vous demandaient pas de croire en quelque chose et qui vous laissaient vous terrer jusqu’à ce que mort s’ensuive. »

Continue Reading
Romans autres

Le courage qu’il faut aux rivières – Emmanuelle FAVIER

Le livre s’ouvre sur cette citation :

« La langue est de chair mais elle broie tout ».

Elle est extraite du Kanun de Lekë DUKAGJINI– une petite recherche nous indique qu’il s’agit du Code de droit coutumier médiéval albanais.

C’est conformément à ce code ancestral que les vierges jurées peuvent acquérir le statut d’homme, le seul statut social qui permette de vivre librement. En contrepartie, elles doivent faire vœu de chasteté.

Continue Reading
LISTE

Mystifier Don Juan


Molière, frontispice de Dom Juan

Savez-vous que Don Juan a eu une existence avant Molière ? En effet, construit de toutes pièces par le fameux Tirso de Molina qui voulait critiquer l’insouciance de la jeunesse et l’érosion des valeurs chrétiennes, il apparaît pour la première fois en 1630. Il n’est repris par Molière qu’en 1665. En effet, lors de cette réécriture le personnage connait des changements fondamentaux : Dom Juan n’est plus un violeur cynique mais un séducteur qui ne « consomme » pas ses conquêtes (selon l’expression de Bernard Franco), il est athée : « Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit. » (Dom Juan, III, 1). Les réécritures se succèdent au fil des siècles.

Continue Reading
roman

Lélia – George Sand

« Qui es-tu ? et pourquoi ton amour fait-il tant de mal ? Il doit y avoir en toi quelque affreux mystère inconnu aux hommes. »

On peut trouver en ligne une version électronique du roman :

https://beq.ebooksgratuits.com/vents/sand-lelia.pdf

Lélia n’est pas une reprise de Don Juan mais contient une reprise de Don Juan. En effet, l’image du séducteur invétéré est utilisée par l’auteure pour donner à son personnage éponyme une étoffe sans pareil : Lélia est Don Juan au féminin, ce que des réécritures très récentes du mythe appellent une « Don Juane ».

Continue Reading
Théâtre

Dom Juan – Molière

Le Dom Juan de Molière incarne un paradoxe : il est « un grand seigneur méchant homme » (Sganarelle, I, 1). De son côté « méchant », Sganarelle donne d’ailleurs une description explicite lorsqu’il s’adresse à Gusman, l’écuyer d’Elvire – à ce moment, Dom Juan vient de se marier à Elvire et de l’abandonner et Gusman ne sait pas encore qui est Dom Juan :

« Je ne dis pas qu’il ait changé de sentiments pour Done Elvire, je n’en ai point de certitude encore […] mais par précaution, je t’apprends (inter nos) que tu vois en Dom Juan, mon maître, le plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un Diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enger, ni loup-garou, qui passe cette vie en véritable bête brute, un pourceau d’Epicure, un vrai Sardanapale, qui ferme l’oreille à toutes les remontrances qu’on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce que nous croyons. »

Continue Reading