Développement personnel, ROMAN

A fleur de peau – Saverio Tomasella

Saverio Tomasella est docteur en psychologie, chercheur et écrivain. Fondateur d’un observatoire sur l’ultra-sensibilité.

Il est l’auteur du best-seller Hypersensibles (livre de poche) et il publie en 2017 aux éditions LEDUC A fleur de peau, un roman et un manuel de développement personnel. En effet, l’ouvrage est composé d’une petite histoire très sympa puis d’un petit livret permettant d’apprivoiser son hypersensibilité.

Flora a 37 ans et a tout pour elle : un fils drôle et adorable, un mari brillant, des amis sincères, un jardin qu’elle aime, un beau cerisier, et le métier de ses rêves. Mais pourtant elle ne se sent pas bien. Tout l’irrite, la blesse. Elle ne supporte plus les critiques/remarques sur sa personnalité que ses parents lui ont toujours faites. Elle ne supporte plus son mari. Et maintenant précisément elle ne peut plus vivre avec toute cette tristesse et tout ce ressentiment. Elle se laisse marcher sur les pieds pour ne décevoir et ne faire mal à personne et ne le supporte plus. Elle n’arrive pas à exprimer son individualité, sa sensibilité. Des exemples de cette sensibilité : elle est végétarienne car elle ne supporte pas la souffrance animale ; artiste, elle travaille en tant qu’illustratrice au sein d’un groupe écologique. Le livre débute sur cette touche de négativité : Flora est une femme perdue et malheureuse. Elle rencontre alors Marc qui lui apprend la détente, l’écoute de soi-même, etc. Un chemin vers l’amour et le respect de soi que Flora accueillera avec plus ou moins de facilité et qui bouleversera sa vie toute entière.

L’écriture est simple et très accessible. Il s’agit en effet de faire passer un message : l’hypersensibilité n’est pas un défaut mais une qualité, le tout est de savoir l’apprivoiser.

Le début du livre apparaît comme une grosse parodie de personnage : tout est exacerbé. Puis le livre avance et l’on se plonge dans l’histoire et tout l’intérêt qu’elle représente. On voit Flora avancer et cela nous incite à faire ce travail sur nous-mêmes. Pour tous les grands-sensibles cela permet en effet de s’identifier plus ou moins au personnage et d’en apprendre beaucoup sur sa propre personne. Pour les autres, ce peut être un guide vers l’hypersensibilité qui est au final un véritable atout pour vivre une vie complète et sereine.

Des conseils sont donnés en fin de chapitres : « Je me tais. J’apaise mes pensées. J’écoute le silence. » « J’arrête de me comparer ! » « Je trouve du réconfort auprès de mes amis. » « Je prends le temps d’écouter mes sensations, de revenir à moi-même. » etc.

Le roman est une véritable invitation à l’amour de soi-même : « Notre corps est d’un sagesse infinie. Il suffit de la laisser faire. Il suffit de le laisser être… Nous n’avons rien à faire, surtout rien : seulement laisser la vie œuvrer en nous ! »

Des méditations sont proposées au fil de l’histoire au travers du personnage de Marc.

Un livre bien écrit et accessible.

Laisser un commentaire