Roman historique

ASENSI MATILDE – Iacobus

L’histoire
1319, Galceran de Born, moine soldat hospitalier, s’installe dans le monastère de Ponç de Riba sous le prétexte de profiter de leur bibliothèque afin d’étudier les fièvres éruptives. Ce qui l’intéresse réellement, c’est un jeune homme qui a été déposé à la porte du monastère alors qu’il n’était qu’un nourrisson. Il le prend comme apprenti afin de lui apprendre les herbes médicinales.
Trois semaines plus tard, il reçoit trois missives l’informant qu’il doit se présenter au siège pontifical d’Avignon. Il emmène avec lui son jeune étudiant.
Le pape Jean XXII doit déterminer si il donne une réponse favorable ou non au roi Don Diniz le roi du Portugal, favorable aux templiers, qui veut créer un nouvel ordre militaire qui recevrait le nom d’ordre des chevaliers du Christ. Pour ce faire, il donne pour mission à Galceran de Born, surnommé Perquisitore, d’éclaircir les événements qui ont précédés  les décès de Philippe le Bel, de Clément V et de Guillaume de Nogaret. Est-ce qu’il s’agit de l’œuvre de Dieu ou de Jacques de Molay ? par la même occasion, on le charge de retrouver l’immense trésor des templiers.
Le roman
Si vous avez aimé les rois maudits, vous apprécierez ce roman.
En effet, un des moments forts de l’histoire écrite par Maurice Druon, est le passage où le grand maître des templiers, Jacques de Molay prononce cette malédiction, la tête levée vers la fenêtre du palais où se trouvait le roi, le pape et le garde des sceaux : « Pape Clément V ! Chevalier Guillaume de Nogaret ! Roi Philippe IV ! : je vous condamne à comparaître devant le tribunal de Dieu avant une année pour recevoir votre juste châtiment… Maudits, Maudits soyez-vous jusqu’à la treizième génération ! »
La malédiction s’est accomplie ; les trois hommes sont morts dans l’année.
Galceran de Born va mener l’enquête sur ces trois décès. C’est absolument passionnant et parfaitement documenté. Mais c’est un vrai roman et pas une somme de connaissances accumulées. Galceran de Born est un héros comme on les aime : intelligent, sensible, cultivé, plutôt bel homme.
Il va devoir éviter les pièges tendus par les hommes du pape et les templiers encore vivants pour sauver sa vie, celle de son jeune apprenti et celle d’une jeune magicienne juive rencontré dans le Marais à Paris.
Sa quête va le mener sur le chemin de Jacques de Compostel.
Si l’enquête sur les décès des trois responsables de la mort de Jacques de Molay est captivante, la recherche du trésor des templiers l’est tout autant. L’auteur décrypte les symboles des lieux de culte : c’est une mine d’informations pour vos prochaines visites. On apprend entre autre que le pèlerinage de St Jacques de Compostel est l’explication de l’église d’un phénomène païen très ancien. « L’humanité voyage infatigablement vers le bout du monde jusqu’à ce lieu connu sous le nom de Finistère, la fin de la terre ».
Si vous aimez les polars mêlant l’ésotérisme et l’histoire du Moyen Age, je vous le conseille. Personnellement, j’ai adoré.
L’auteur
Matilde Asensi, née le 19 juin 1962 à Alicante, est une femme de lettres et journaliste espagnole. Elle écrit principalement des romans historiques et des romans policiers historiques. Elle collectionne les prix et les nominations pour ses best-sellers qui rencontrent un public fidèle et nombreux en Espagne, où elle est considérée comme un « Arturo Perez Reverte » féminin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.