Browse Category by Essai 2018
Essai 2018

Performance – Anthony van den Bossche

En octobre 2017, Anthony van den Bossche voit son premier livre édité :  il s’agit de Performance, un essai publié aux éditions Arléa.

Cet essai met en scène David Brognon et Stéphanie Rollin, deux artistes invités par deux collectionneuses parisiennes à réaliser un court-métrage sur Jérusalem. Se rendant en Israël, ils séjournent d’abord à Tel Aviv et puis doivent se rendre à Jérusalem. Mais nous sommes en 2015 et vient de commencer « l’intifada des couteaux » : des agressions au couteau opérées par de jeunes Palestiniens dans la ville sainte. Le narrateur est l’auteur et le compagnon de Stéphanie Rollin, il accompagne les artistes et peint la ville à travers ses mots : « la vérité s’impose rapidement comme seule narration possible ».

Continue Reading

Essai 2018

Le monde est mon langage – Alain Mabanckou

« J’ai choisi depuis longtemps de ne pas m’enfermer, de ne pas considérer les choses de manière figée, mais de prêter l’oreille à la rumeur du monde.
Je ne suis pas devenue écrivain parce que j’ai quitté mon pays natal. En revanche, j’ai posé un autre regard sur celui-ci une fois que je m’en suis éloigné. »

Les Sénégalaises Mariama Bâ, Aminata Saw Fall, le Cubain Eduardo Manet, le Congolais Soni Labou Tansi, « un modeste professeur d’anglais et de français dans un collège de l’arrière-pays », le haïtien Jean Métellus, et l’Algérien Rachid Mimouni, ont un point commun : ils écrivent en français.

Dans son essai, Le monde est mon langage, Alain Mabanckou prône une littérature française qui n’est pas renfermée sur les frontières de la France, mais une littérature française bien plus riche. Selon lui la littérature est tant une manière de voyager qu’une manière de partager. En ce sens, on ne peut restreindre la littérature française à un pays. Pour l’auteur, l’autrice, comme pour le lecteur ou la lectrice, cet échange d’expériences démultiplie les perspectives d’apprentissage, et d’ouverture d’horizons.

L’auteur nous emmène à Paris, à la Nouvelle-Orléans, à Montréal, à Douala, à Marrakech, à Londres, et nous invite à considérer une Histoire littéraire beaucoup plus vaste qu’elle nous apparait. Ne plus hésiter à découvrir les poètes et romanciers fameux d’Afrique, embrasser l’art de Tchicaya U Tam’si « considéré comme un des plus grands poètes africains par Léopold Senghor », ou encore plonger dans les tréfonds du pouvoir de la littérature et de son aspect hautement subversif. Voilà ce que nous propose Alain Mabanckou.

 

« Après le temps je me dis que Richard m’avait au fond appris sans le savoir que le pouvoir de la littérature, celui-là qui nous catapulte dans un autre monde ou nous est permis de rêver et de devenir un Argentin né à Buenos Aires. »

Alain Mabanckou est essayiste, poète, romancier et professeur de littérature à l’université de Californie-Los Angeles (UCLA). L’ensemble de son œuvre a été couronnée par l’Académie française (Grand Prix de littérature Henri-Gal 2012). Il a remporté en 2006 le prix Renaudot pour son roman Mémoires de porc-épic. Il est aussi l’auteur de Verre cassé, et a composé des recueils de poésie tel que Tant que les arbres s’enracineront dans la terre. Le monde est mon langage est son sixième essai, publié chez Grasset en 2016, puis chez Point en septembre 2017.

Essai 2018

Introduction au carnisme – Mélanie Joy

Introduction au carnisme est un essai publié en mai 2016 aux éditions l’Âge d’Homme. Ecrit par Mélanie Joy et initialement publié aux Etats-Unis en 2009, il est traduit de l’anglais (USA) par Laure Gall.

Le sous-titre bouscule d’ores-et-déjà le lecteur : Pourquoi aimer les chiens, manger les cochons et se vêtir de vaches.

La préface est écrite par Matthieu Ricard et Martin Gibert, deux figures majeures de la lutte pour le bien-être animal.

« Nous sommes [tous] partisans du bien-être et de la justice. Nous sommes tous d’accord sur le fait qu’il est inacceptable d’infliger sans nécessité des souffrances et la mort à d’autres être sensibles. Alors pourquoi cessons-nous abruptement d’avoir de la considération pour autrui dès qu’il ne s’agit plus de l’un de nos semblables? » Continue Reading

Essai 2018

Cataclysmes, une histoire de l’humanité – Laurent Testot

«C’est à proximité du village de Yudanaka, au tréfonds des Alpes nippones, au bord d’un bassin d’eau chaude volcanique, que l’envie d’écrire ce livre a pris forme. […] C’est la nature à la japonaise. Sans trace visible d’intervention humaine. Mais totalement artificielle, anthropisée, façonnée de la main de l’homme. Un raccourci saisissant de ce qu’est notre planète aujourd’hui. »

Laurent Testot est journaliste indépendant, spécialisé en histoire mondiale, géopolitique et religion, et conférencier. Son dernier livre, Cataclysmes, est publié en 2017 aux éditions Payot. Il y retrace en près de cinq-cents pages, une histoire non mondiale mais globale et environnementale de l’humanité.

L’Histoire débute avec les premiers hommes. Continue Reading