Browse Category by Liitérature du XXème siècle
Romans autres

La Princesse de Clèves – Madame de Lafayette

Edition de référence : Madame de la Fayette, La Princesse de Clèves, GF, 2009, édition Jean Mesnard.

Marie DARRIEUSSECQ : « Ce que la Princesse veut (ou ne veut pas) n’a pas tant à voir avec le conjugal qu’avec la vertu au sens romaine : virtus, le courage, la vertu est ce qu’on se doit à soi-même. »

Jean MESNARD : « en écrivant La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette a transformé la nouvelle jusqu’à la faire devenir roman. »

Continue Reading

Romans autres

La comtesse de Tende – Madame de Lafayette

La comtesse de Tende est publiée en 1664.

L’histoire :

La Princesse de Neufchâtel est veuve et constitue un très bon parti. Le Chevalier de Navarre, qui est ambitieux, souhaite donc l’épouser. Pour parvenir à ses fins, il fait jouer ses contacts : on le présente à Clarisse Strozzi qui doit l’aider à approcher la Princesse. Mais le Chevalier tombe fou amoureux de Clarisse et veut tout abandonner pour elle.

« Le chevalier la vint voir. Il prit des liaisons et des mesures avec elle, mais, en la voyant, il prit aussi pour elle une passion violente, mais il ne s’y abandonna pas d’abord. Il vit les obstacles que des sentiments partagés entre l’amour et l’ambition apporteraient à son dessein. » Continue Reading

Romans autres

La Princesse de Montpensier – Madame de Lafayette

L’histoire se déroule durant la seconde guerre de religion (1567-1568). Les guerres de religion déchirent le Royaume de France dans la seconde moitié du XVIème siècle : les catholiques et les protestants s’affrontent. Cette période de l’Histoire de France est une époque choisie par Madame de Lafayette dans un but bien précis : c’est une période de chaos, et ses histoires parlent du chaos des passions. En témoigne cette citation :

« Pendant que la guerre civile déchirait la France sous le règne de Charles IXème, l’amour ne laissait pas de trouver sa place parmi tant de désordres et d’en causer beaucoup dans son empire. »

La nouvelle est publiée en 1662. Continue Reading

JOURNAL

LOTI Pierre – l’Inde (sans les Anglais)

Louis-Marie-Julien Viaud dit Pierre Loti est un écrivain et officier de marine, né le 14 janvier 1850 à Rochefort et mort le 10 juin 1923 à Hendaye.
Enfant, il ressentait un besoin d’évasion, entretenu par son frère aîné, médecin dans la marine nationale qui lui envoyait des photos des terres lointaines. Aussi, il suivra l’exemple de son frère aîné et s’engagera dans la marine. Dans tous ses voyages, il est en quête d’une intériorité ; ce que l’on retrouve dans ce journal de voyage.
En 1899-1900, Loti en « mission officielle » parcourt une grande partie de l’Inde. Suivant un itinéraire délirant, il explore d’abord l’Inde du Sud qu’il nomme « l’Inde des palmes, avant de mettre le cap plein nord vers le Rajasthan, « l’Inde affamée », et de poursuivre ensuite son périple vers Madras et Delhi.

Continue Reading

JOURNAL

SEGALEN VICTOR – Equipée de Pékin aux Marches thibétaines

L’AUTEUR

Victor Segalen, né le 14 janvier 1878 à Brest et mort le 21 mai 1919 à Huelgoat, est un médecin, romancier, poète, ethnographe, sinologue et archéologue français.
1896: Segalen est admis à l’école de médecine navale de Brest.
1898-1902: école de santé navale de Bordeaux.
1902: Segalen soutient sa thèse de médecine sous le titre L’observation médicale chez les écrivains naturalistes. Nommé médecin de 2ème classe, il s’embarque au Havre pour Tahiti via New York et San Francisco.
1908: début de l’étude du chinois.
1909: reçu à l’examen d’élève interprète, Segalen obtient un détachement en Chine, où il restera cinq ans.
1914: départ depuis Pékin de l’expédition, qui poursuit un double but: archéologique et géographique (relevé topographique des régions mal connues). Segalen, qui est le chef et l’ame de l’équipe, découvre le 6 mars la statue la plus ancienne de la statuaire chinoise (un cheval dominant un barbare).
Homme d’action et poète, il est en quête d’unité. Il déclare :
« Je ne suis pas fait pour ces visions brèves qui ravissent Loti et par lesquelles il ravit ses lectrices. Il me faut savoir ce que le pays pense. »
Ainsi que l’indique Jean Lartigue, Victor Segalen concevait l’œuvre de l’écrivain comme celle de l’artiste. Il ne veut rien laisser deviner d’intime. Le thème de l’Equipée c’est ce qui se passe entre l’œuvre imaginée par l’artiste et la vie réelle.

Continue Reading