Browse Category by Littérature du XIXème
théâtre

On ne badine pas avec l’amour – Alfred de Musset

Pièce publiée en juillet 1834 dans la revue des deux-mondes, elle fut composée au printemps 1834 alors que Musset revient d’un mariage à Venise durant lequel sa maîtresse, George Sand, l’a trompé avec le médecin Pagello.

Le titre de la pièce est une maxime. Cette maxime avait déjà été utilisée par Calderon : « no hay burlas con el amor » (on ne plaisante pas avec l’amour).

L’histoire : Perdican vient de terminer ses études. Camille sort du couvent. Les deux cousins rentrent chez eux. Le baron a prévu de les marier. Mais Camille a d’autres plan : elle veut se faire nonne et vivre toute sa vie auprès de dieu. Continue Reading

Drame romantique, théâtre

Les caprices de Marianne – ALFRED DE MUSSET

En 1832, Mr de Musset-Pathay meurt du choléra. Son fils, Alfred de Musset, est dévasté par le chagrin et se promet de travailler pour ne plus être à la charge de sa mère. Il s’enferme pendant 8 jours et noircit du papier, puis retourne au vin, au jeu et aux filles. Tel docteur Jekyll et Mister Hyde, deux êtres coexistent en lui : Coelio et Octave. L’un est un rêveur, un mélancolique ; l’autre est jouisseur, cynique et débauché.
Le premier voue un amour inconditionnel à la froide Marianne, pour l’autre les femmes sont interchangeables. Les caprices de Marianne sont publiés en 1833. Musset a 23 ans.

Les caprices de Marianne, c’est l’histoire de ce rêveur, Coelio, qui est amoureux de Marianne. Continue Reading

théâtre

Lorenzaccio – Alfred de Musset

Lorenzaccio est inspiré et tiré de la scène historique Une conspiration en 1537, ébauche théâtrale de George Sand fondée sur la chronique florentine de l’auteur italien Varchi.
C’est la plus longue pièce de Musset : 5 actes et 39 scènes en tout. Les personnages principaux ont réellement existé.
Lorenzo, personnage éponyme est déprécié en Lorenzaccio (petit Lorenzo, péjoratif).
Les personnages principaux : le duc de Florence (Alexandre de Médicis), Lorenzo, Philippe Strozzi, Pierre Strozzi, le cardinal Cibo, la marquise Cibo.
Notons que Musset a délibérément corrigé l’année de 1537 donnée par George Sand. Les deux dates peuvent être correctes (par rapport au calendrier ancien) mais 1536 permet de faire jouer le destin des six six (cf. acte V, scène 5) : le marchand fait remarquer qu’Alexandre a été tué par 6 blessures, à 6 heures de la nuit, le 6 du mois, à l’âge de 26 ans, l’an 1536, alors qu’il avait régné 6 ans. Continue Reading

Autobiographie, Littérature du XIXème

Journal – Jules Renard

Jules Renard (1864-1910), membre de l’Académie Goncourt, auteur de romans notamment « poil de carotte », de nouvelles et de pièces de théâtre, est particulièrement connu pour son « Journal », reflet de la vie littéraire et sociale de son époque, fait d’introspection, d’ironie, d’humour et de nostalgie. C’est aussi une mine d’information sur la vie littéraire.

Argent

« On a autant de peine et de mérite à se passer d’argent qu’à en gagner. » Continue Reading