Détective

Dans l’ombre de la féminité – Angelo Koblan

Qui est Angelo Koblan ?

Né à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en 1988, Angelo Koblan est doctorant en Droit public à l’Université Félix Houphouët-Boigny, à Abidjan. Il a publié un essai Réflexions sur les pratiques politiques en Côte d’Ivoire ; chroniques aux éditions l’Harmattan.

Il publie le 1er juin 2018, en ebook disponible sur Amazon, un livre à titre indépendant : Dans l’ombre de la féminité ; j’ai eu la chance de lire ce livre en avant-première et je remercie grandement l’auteur pour me l’avoir envoyé. 

 

L’histoire

Côte d’Ivoire, Abidjan. Yélie a bientôt vingt-huit ans et est étudiante en droit. Sûre de son intelligence et de sa beauté, elle aspire à trouver l’homme idéal et à aller loin dans ses études. Elle est pourtant vite rattrapée par la réalité : gagner de l’argent, subvenir aux besoins de la famille. « Je ne pouvais échapper à ce destin. » Par l’intermédiaire de son père, elle est amenée à travailler dans une agence de communication. Salariée exemplaire et titulaire d’une licence en droit, le patron la charge de négocier un contrat avec un riche partenaire. « Là fut le début de ma tragédie ! ».

 

Un vent de féminité souffle dans notre littérature

« Féminité : 1. Ensemble des caractères anatomiques et physiologiques propres à la femme.

  1. Ensemble des traits psychologiques considérés comme féminins.
  2. Proportion de femmes dans une activité économique : Taux de féminité. »[1]

 

Voilà, Dans l’ombre de la féminité apporte de la fraîcheur à l’esprit. L’écriture n’est pas parfaite, on y relève quelques extravagances, bien que le talent littéraire de l’auteur soit certain. Mais la trame, et le traitement est original, et complet ! La séduisante Yélie nous fait pénétrer dans le monde de la féminité sous toutes ses formes : parce qu’elle est une femme séduisante, intelligente, et qu’elle accède au monde du travail, on peut appréhender la féminité sous toutes ses formes.

 

Un traitement original

Le récit se fait à la première personne. Nous nous trouvons immergés dans les pensées de Yélie, immergés dans les pensées d’une femme. Le résultat est tout à fait surprenant : l’on pourrait presque voir les images se dérouler devant nos yeux.

 

Je conseille ce roman.

[1] Larousse, « Féminité », Larousse.fr [en ligne], URL : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/f%C3%A9minit%C3%A9/33215, consulté le 11/05/2018.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.