Roman historique

DETAMBEL REGINE – La splendeur

L’HISTOIRE
Girolamo Cardano, né à Pavie le 24 septembre 1501, est le fils illégitime d’un docteur juriste milanais, Fazio Cardano, ami de Léonard de Vinci, et d’une veuve, Chiara Micheri. Extraordinairement précoce et éduqué par son père1, il est, dès sa jeunesse, célèbre comme astrologue et mage, avant de faire ses preuves dans les mathématiques et les sciences naturelles. Il fait des études de médecine à Pavie et à Padoue, pour être reçu docteur en médecine en 1526.
Il est l’auteur de différents livres dont De Subtilitate, publié en 1550. Dans ce livre, Cardano affirme l’existence d’une transformation des espèces, prenant l’exemple du chien qui serait issu du loup, et qui redeviendrait loup si laissé à la vie sauvage, tandis qu’au contraire le loup domestiqué deviendrait chien, ou encore l’exemple de l’enfant sauvage qui redeviendrait animal.
Sa personnalité contrastée en fait un personnage de roman idéal. Rousseau déclarait à son propos : « Malheureusement ce même Cardan est si fou qu’on ne peut tirer aucune instruction de ses rêveries. D’ailleurs qui voudroit aller pêcher de si rares instructions dans dix tomes in folio d’extravagances ? »
LE ROMAN
Cardano, féru d’astrologie et de magie, pensait avoir un démon personnel qui lui inspirait toutes ses théories. Régine Detambel utilise le point de vue de ce démon pour écrire ce roman : « je suis le divin pourvoyeur des hommes nés au deuxième jour de Vénus en Balance ».
Le premier chapitre est consacré à ce démon qui nous décrit ce qui se passe dans les cieux, nous faisant part des croyances des hommes de la Renaissance par la même occasion. Le ton ironique du démon crée un décalage. Les convictions religieuses et celle d’un arrière monde du 16e siècle nous apparaissent sous l’éclairage d’un génie moqueur, haut en couleur, plein de pittoresque. C’est un régal. Voici comment il décrit le passage de l’âme dans un corps : « Des bébés, j’en anime chaque année un bon petit paquet, des œufs premier choix, futurs poussins de luxe, datés du deuxième jour de Vénus en Balance. J’insuffle une âme dans leur corps de vraie vie tout charnu de santé. »
Le ton est donné. L’humour moqueur, parfois sarcastique, du gardien de Cardano va nous raconter la vie de ce génie hors du commun, et en même temps nous faire voyager dans le 16e siècle, loin des images de magnificence que l’on peut avoir dans la tête.
Car comme il l’énonce : « en 1501, l’Italie est la patrie de l’Homme… Naître italien est le rêve de toute l’intelligence européenne. » C’est aussi un terrain de guerre pour les Espagnols, les Français. « Dans ces temps fameusement sordides, on n’a guère le choix qu’entre ces trois destins : avoir fui, être mourant, ou bien être mort. »
L’Italie oscille entre la magie et l’avancée des connaissances en matière scientifiques et médicales. Cardano nomme splendeur « ces explosions de pensées. La splendeur est ce travail hallucinant… on noue par milliers les fils du raisonnement. »
L’exploration des mentalités du 16e siècle à travers ce roman est un régal. C’est un voyage qui nous transporte dans ce siècle en pleine effervescence humaniste, artistique et scientifique.
L’AUTEUR
Régine Detambel, kinésithérapeute et formatrice en bibliothérapie créative, vit à Montpellier-Juvignac et est l’auteur depuis 1990 d’une œuvre littéraire publiée pour l’essentiel chez Julliard, au Seuil et chez Gallimard.
Voici ce qu’elle déclare à propos des livres : « Si loin que l’on remonte dans l’Histoire, on trouve l’intuition de la vertu thérapeutique du livre et du récit. Les textes soignent. Ils ont le pouvoir de nous apaiser par l’ordre de leur syntaxe, le rythme et la musicalité de leurs phrases, le toucher sensuel de leur papier… Les récits ont ce pouvoir étonnant, dans les mouvements de la lecture ou de l’écriture, d’arracher à soi-même et à sa douleur, en proposant des fictions enveloppantes et du sens toujours renouvelé. Mais comment la littérature agit-elle pour nous apaiser ? Pourquoi tant de poètes tiennent-ils pour évident que la poésie est une « ambulance qui fonce dans la nuit pour sauver quelqu’un » ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.