Roman noir, Roman policier

LEROY JEROME – Le bloc

« Peur et haine. Mélange mortifère prélude aux carnages. » La France est au bord de la guerre civile. Les émeutes éclatent un peu partout. Pour juguler cette violence, le gouvernement en place s’allie avec le bloc patriotique, le parti d’extrême droite.
Alors que les négociations se déroulent, Antoine Maynard, le compagnon de la directrice du parti, Agnès Dorgelle, et Stanko son fidèle ami se remémorent chacun de leur côté l’histoire sombre du parti.


LE ROMAN
Sorti en 2011 et réimprimé en décembre 2018, ce roman est toujours d’actualité.

Il s’organise autour de deux parcours.
Celui d’Antoine Maynard. Issu d’un milieu bourgeois, c’est son attrait pour la violence, puis son amour pour Agnès Dorgelles qui l’ont amené à devenir adopter la doctrine du parti extrémiste. « La même bête qui vous rongeait le ventre, la même pulsion, la même passion pour la violence, le même besoin de détruire quitte à y laisser sa peau… »
Celui de Stanko. Issu d’un milieu ouvrier, la misère l’a conduit à adhérer au parti.
Partant de l’hypothèse de l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite, l’auteur nous offre une véritable analyse sociétale et en même temps un roman noir particulièrement prenant.
Avant les années de la droite « décomplexée », le manque de cohésion apparait déjà sous la gauche et continue à se creuser chaque jour, alimenté par le climat de peur et d’insécurité que les médias entretiennent.
C’est aussi une plongée dans les arcanes de l’extrême droite française et l’histoire de la main mise d’une famille sur le parti. L’auteur y décrit notamment l’organisation para-militaire du service d’ordre et le récit du groupe d’intervention, qui n’ont pas d’existence officielle.
Vous y reconnaîtrez certains personnages politiques : « Toujours est-il que, ce soir-là, parmi les invités, il y avait le Rouquin. L’idole des gauchistes depuis 68, reconverti libéral-libertaire, le type même du bon client pour les médias. »
Jérôme Leroy dessine les différentes mouvances qui composent la diaspora du Bloc Patriotique où l’on observe une véritable mutation qui s’illustre sous un vernis technocratique.
Roman noir parfaitement crédible, les analyses sont percutantes : « Depuis, toutes les vieilles solidarités avaient été méthodiquement détruites. La société était devenue une jungle. Vous vous êtes contentés de ramasser la mise. » Les parcours de l’intellectuel provocateur, et du prolo, nervi intègre donne une dimension humaine à ce récit.
L’AUTEUR
Jérôme Leroy, né à Rouen le 29 août 1964, est un écrivain français auteur de romans, de romans noirs, de romans pour la jeunesse et de poésie.
Ancien professeur en zone d’éducation prioritaire à Roubaix « par choix, pendant près de vingt ans », Jérôme Leroy est décrit comme un « compagnon de route d’un communisme sans dogme, anar des chemins buissonniers »1. Il est le co-scénariste du film de Lucas Belvaux, Chez nous (2017). Jérôme Leroy est l´auteur du livre remarqué Le Bloc (Gallimard) (2011)2 qui mettait en scène un parti d’extrême droite3., nommé le « Bloc Patriotique » et dirigé par “le Vieux” Roland Dorgelles, puis par sa fille Agnès Dorgelles, dont le nom est repris dans le film.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.