LISTE

Les prémices du roman contemporain avec Madame de Lafayette

Sous l’Ancien Régime, le roman n’a pas la cote. Comme il n’est pas cité dans La poétique d’Aristote, il est un sous-genre. Difficile à imaginer pour nous, lecteurs du XXIème siècle, dont les rentrées littéraires sont constituées essentiellement de romans.

Par ailleurs, au XVIIème siècle, le roman est dit baroque : il est alors centré sur des intrigues sentimentales invraisemblables, étalées sur des milliers de pages et des dizaines d’années. Typiquement, L’Astrée, d’Honoré d’Urfé est un roman baroque. Madame Lafayette aussi propose un roman baroque avec Zayde. Mais elle se tourne en 1678 vers un roman plus court et plus vraisemblable avec La Princesse de Clèves, que tout le monde connait. 

En réalité, ce récit n’est pas consacré roman, il est plus naturel alors de parler de mémoires. Malgré tout, c’est un type de récit qui est très facile à aborder pour le lecteur du XXIème siècle car il a des accents du roman contemporain. C’est la raison pour laquelle on peut parler des « prémices du roman contemporain ».

Mais ce roman n’est pas son premier essai et elle s’est essayé dans les années 1660 à de courtes nouvelles dont nous reproduirons certaines citations dans les articles ci-dessous.

Le topos de ces trois lectures : le désastre des passions.

La Princesse de Montpensier – Madame de Lafayette

La comtesse de Tende – Madame de Lafayette

La Princesse de Clèves – Madame de Lafayette

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.