Thriller

OLIVA ALEXANDRA – jusqu’au bout

Douze personnes participent à une émission de téléréalité. Il s’agit d’une expérience de survie « en pleine nature sauvage ». Enfin c’est un peu comme Koh Lantha, il y a tout le temps un caméraman derrière vous et vous pouvez abandonner quand vous voulez. Ça donne d’ailleurs lieu à une scène comique quand un des candidats veut abandonner. La phrase est tellement tarabiscotée « Ad tenebras dedi » qu’avec le stress, il ne s’en souvient pas. C’est le cameraman qui lui montre en cachette un bristol où elle est notée.
Les candidats ont chacun un rôle d’autant plus facile à identifier qu’on leur a donné un surnom :
Serveuse, une bimbo que les producteurs ont recruté pour sa plastique. Rancho, un métis de 57 ans, fait office de Mexicain (il a refusé de porter le poncho à rayures dont on voulait l’affubler pour faire plus vrai). Air Force c’est le militaire dans toute sa splendeur : cheveux blonds coupés ras, un regard bleu perçant. Il est présenté comme pilote de chasse mais en fait il vole dans avion-cargo… Zoo, c’est la fille sympa avec tout le monde qui connaît les animaux. Elle travaille dans un centre de réhabilitation pour animaux sauvages. C’est l’héroïne. Chaque candidat a des motivations différentes : l’argent, un défi à soi-même, passer le temps….
On assiste au tournage de l’émission. On observe les interactions entre individus, la façon dont le groupe s’organise et ce dans le contexte particulier d’une émission de télévision. Je craignais une surenchère dans la caricature de la téléréalité. Or l’auteure a réussi à rendre sympathique la plupart des candidats et n’a pas choisi de les ridiculiser. Ce qui aurait été facile.
En parallèle de ce tournage, une épidémie semble se déclarer dans le pays. Et là on se dit que l’auteur a dévoilé tout le scénario du livre et qu’on va s’ennuyer. Mais pas du tout : c’est un bon thriller qui tient la route jusqu’au bout.
L’auteure : Alexandra Oliva — Ali, pour faire court, a grandi dans une petite ville dans les monts Adirondacks de l’état de New York. Elle vit actuellement dans le Pacifique Nord-Ouest avec son mari et leur mutt bringé, Codex. Jusqu’au bout est son premier roman.

Laisser un commentaire