Eloquence

GARCÍA LORCA Frederico _ Jeu et théorie du Duende

“De modo sencillo, con el registro en que mi voz poética no tiene luces de madera ni recodos de cicutas ni ovejas que de pronto son cuchillos de ironía, voy a ver si puede daros una sencilla lección sobre el espíritu oculto de la dolorida España.”

« Avec simplicité, selon le registre où ma voix poétique n’a pas les lumières de bois, ni les méandres de la cigüe, ni de moutons qui brusquement deviennent des couteaux d’ironie, je vais voir si je peux vous donner une leçon simple sur l’esprit caché de la douloureuse Espagne. »

Continue Reading

Roman historique

JERUSALMY RAPHAEL – La rose de Saragosse

LE CONTEXTE
Saragosse 1485, le père Arbuès, le grand inquisiteur de Saragosse et du royaume d’Aragon est assassiné dans la cathédrale.
Torquemada est alors nommé Inquisiteur Général d’Espagne. Il va s’acquitter de sa mission avec un zèle redoutable et une détermination implacable. Il ordonne un immense autodafé pour venger ce meurtre. Il engage tous les familiers (les indicateurs) dont il dispose à la chasse aux meurtriers. Mais la prime la plus importante est réservée à celui qui apportera des informations sur l’auteur d’un placard représentant le cadavre écorché d’Arbuès. Il est signé d’une rose épineuse.
Torquemada « voue une haine acerbe aux artiste ». Continue Reading

Poésie

François Malherbe

Portrait de François de Malherbe, en buste, de 3/4 dirigé à gauche, dans une bordure ovale / [estampe]. Source : gallica.bnf.fr
François de Malherbe naquît en à Caen en 1555. Il mourut à Paris en 1628. Il a marqué son temps de manière considérable : l’expression de doctrine poétique à son endroit est tout indiquée. Il fut poète officiel de 1605 à sa mort, sous le règne de Louis XIII.

Indications bibliographiques : Il fait des études de droit mais préfère l’épée à la robe et accompagne le duc d’Angoulême en Provence en 1576. Le duc meurt en 1586, alors que Malherbe a pris conscience de sa vocation littéraire. Il cherche donc un nouveau protecteur, en vain! Les Larmes de saint Pierre à Henri III en 1587, puis son Ode à la reine à Marie de Médicis en 1600 sont dédaignés. Finalement, Henri IV (1553-1610) lui accorde une audience en 1605, et, charmé par La prière du roi allant en Limousin, le retient à la cour.

Qui était François Malherbe ? Un homme orgueilleux, et conformiste. Mais il n’était en rien flagorneur : lorsqu’il écrit son Ode à la reine en 1600, la Prière pour le Roi Henri le Grand allant en Limousin (1605), ou le Sonnet. Au roi (Louis XIII) (1627), il croit fermement en ce qu’il raconte. Sa poésie toutefois reste une poésie de circonstance.  Continue Reading

Roman historique

JENNI ALEXIS – La conquête des îles fermes

Les conquistadors sont des explorateurs, et plus généralement les chefs d’expédition et leurs soldats qui ont exploré puis conquis le Nouveau Monde du XVe au XVIe siècles pour la couronne d’Espagne.
Parmi les succès les plus mémorables des conquistadors se trouvent ceux de Hernán Cortés au Mexique et la conquête de l’empire aztèque, avec cinq cent types recrutés au hasard. Ce livre relate leur aventure. Continue Reading

Roman historique

VIOLLIER YVES – L’instant de grâce

Pierre-Jean David naît à Angers, le 12 mars 1788, fils d’un soldat retraité de la république qui exerçait, dans sa ville natale, la profession de sculpteur-ornemaniste, David commence ses études artistiques sous la direction de Marchand et Jean-Jacques Delusse professeurs à l’École centrale d’Angers entre 1806 et 1807.
À Paris, en 1808, David sculpte des ornements à l’arc de triomphe du Carrousel, puis il travaille sur une frise du palais du Louvre.
Ses œuvres sont multiples. Le roman s’attache à l’histoire de l’une d’entre elles : la statue de Charles Artus de Bonchamps. Continue Reading