Roman contemporain

Sans titre – Valérie GANS

En cette période de rentrée littéraire, difficile de faire l’impasse sur Sans Titre. Bien que publié en avril 2018, il est le dernier titre publié par Valérie GANS –étoile montante du monde littéraire – et également un livre exceptionnel.

 

Les Uglies. Une série de peintures hideuses que les collectionneurs se sont arrachés et que la presse a relayées sans lésiner. Mais voilà, depuis, Egon Stübli est un artiste peintre dédaigné, oublié. Les Uglies ne sont qu’un lointain souvenir. Jusqu’à sa mort. Tragique ! Dévoré par les requins, on n’a retrouvé que sa planche, croquée, défigurée comme ses peintures. Continue Reading

JOURNAL

LOTI Pierre – l’Inde (sans les Anglais)

Louis-Marie-Julien Viaud dit Pierre Loti est un écrivain et officier de marine, né le 14 janvier 1850 à Rochefort et mort le 10 juin 1923 à Hendaye.
Enfant, il ressentait un besoin d’évasion, entretenu par son frère aîné, médecin dans la marine nationale qui lui envoyait des photos des terres lointaines. Aussi, il suivra l’exemple de son frère aîné et s’engagera dans la marine. Dans tous ses voyages, il est en quête d’une intériorité ; ce que l’on retrouve dans ce journal de voyage.
En 1899-1900, Loti en « mission officielle » parcourt une grande partie de l’Inde. Suivant un itinéraire délirant, il explore d’abord l’Inde du Sud qu’il nomme « l’Inde des palmes, avant de mettre le cap plein nord vers le Rajasthan, « l’Inde affamée », et de poursuivre ensuite son périple vers Madras et Delhi.

Continue Reading

JOURNAL

SEGALEN VICTOR – Equipée de Pékin aux Marches thibétaines

L’AUTEUR

Victor Segalen, né le 14 janvier 1878 à Brest et mort le 21 mai 1919 à Huelgoat, est un médecin, romancier, poète, ethnographe, sinologue et archéologue français.
1896: Segalen est admis à l’école de médecine navale de Brest.
1898-1902: école de santé navale de Bordeaux.
1902: Segalen soutient sa thèse de médecine sous le titre L’observation médicale chez les écrivains naturalistes. Nommé médecin de 2ème classe, il s’embarque au Havre pour Tahiti via New York et San Francisco.
1908: début de l’étude du chinois.
1909: reçu à l’examen d’élève interprète, Segalen obtient un détachement en Chine, où il restera cinq ans.
1914: départ depuis Pékin de l’expédition, qui poursuit un double but: archéologique et géographique (relevé topographique des régions mal connues). Segalen, qui est le chef et l’ame de l’équipe, découvre le 6 mars la statue la plus ancienne de la statuaire chinoise (un cheval dominant un barbare).
Homme d’action et poète, il est en quête d’unité. Il déclare :
« Je ne suis pas fait pour ces visions brèves qui ravissent Loti et par lesquelles il ravit ses lectrices. Il me faut savoir ce que le pays pense. »
Ainsi que l’indique Jean Lartigue, Victor Segalen concevait l’œuvre de l’écrivain comme celle de l’artiste. Il ne veut rien laisser deviner d’intime. Le thème de l’Equipée c’est ce qui se passe entre l’œuvre imaginée par l’artiste et la vie réelle.

Continue Reading

Roman contemporain

PUERTOLAS ROMAIN – LES NOUVELLES AVENTURES DU FAKIR AU PAYS D’IKEA

Ajatashatru Lavash Patel, fakir de son état, a épousé Marie Rivière. Il est devenu riche ; son livre est devenu un best-seller. Il y raconte son périple dans une armoire Ikea, transbahuté d’Angleterre en Espagne, et de Tripoli à Paris.
Depuis il ne sort pratiquement plus de son 237 m2 dans un quartier bourgeois de Paris. Il regarde les émissions du matin chaque jour que dieu fait.
Son univers tranquille bascule quand son éditeur lui annonce que son dernier manuscrit est nul et qu’il attend de lui un livre dans la même veine que le premier.
Notre fakir se remet en question et décide de poursuivre son but premier : acheter un lit à clous d’Ikea et ainsi de se retrouver.
Il entame un périple vers la Suède pour rencontrer le fondateur d’Ikea.

Continue Reading

Journal

GAUTIER THEOPHILE – VOYAGE EN Espagne

A la suite d’une conversation entre amis, l’auteur entreprend un voyage en Espagne le 5 mai 1840. Il part en compagnie d’Eugène Piot pour l’Espagne, qu’il connaît à travers les Contes d’Espagne et d’Italie d’Alfred de Musset et les Orientales de Victor Hugo. C’est un récit de voyage publié en feuilleton dans « La Presse » (mai-octobre 1840), puis éd. sous le titre « Tra los montes », et en 1848 sous le titre définitif
Il craint que l’image qu’il s’en fait ne corresponde pas à la réalité.

Continue Reading