Roman contemporain

PUERTOLAS ROMAIN – LES NOUVELLES AVENTURES DU FAKIR AU PAYS D’IKEA

Ajatashatru Lavash Patel, fakir de son état, a épousé Marie Rivière. Il est devenu riche ; son livre est devenu un best-seller. Il y raconte son périple dans une armoire Ikea, transbahuté d’Angleterre en Espagne, et de Tripoli à Paris.
Depuis il ne sort pratiquement plus de son 237 m2 dans un quartier bourgeois de Paris. Il regarde les émissions du matin chaque jour que dieu fait.
Son univers tranquille bascule quand son éditeur lui annonce que son dernier manuscrit est nul et qu’il attend de lui un livre dans la même veine que le premier.
Notre fakir se remet en question et décide de poursuivre son but premier : acheter un lit à clous d’Ikea et ainsi de se retrouver.
Il entame un périple vers la Suède pour rencontrer le fondateur d’Ikea.


LE ROMAN
Ce livre est un petit bijou. Il rappelle les contes philosophiques de Voltaire, notamment Zadig. L’humour des premières pages est plutôt gentil et sympathique mais on devine la satire de notre monde occidental que la suite du livre va aborder.
La première page évoque un magasin Ikea installé dans un bidonville en Inde, surnommé le palais des mille et une vis. « Dorénavant, on mendiait avec une coupelle FARGRIK ou SMASKA dans la main au lieu d’une gamelle en ferraille. La misère était moins pénible au soleil, surtout avec un palais des mille et une vis à côté ».
Les jeux de mot avec les noms sont présents tout au long du livre. Si vous aimez Astérix, vous allez vous régaler : sa voisine, Yadémoush Damasoop, l’avait invité lui et son maître à manger une soupe : certains lecteurs trouvent ce genre de calembour facile, moi j’aime.
Tout comme Voltaire, l’auteur n’a pas donné ce nom à coucher dehors par hasard à son héros.
Ajātaśatru ou Ajatasattu, अजातशत्रु, fut roi du royaume du Magadha de -492 à -461 av. J.-C. Il fut contemporain du Bouddha mais soutint selon la tradition bouddhiste le dissident Devadatta plutôt que le fondateur du courant.
Lavah : Le lavash est une fine galette moelleuse d’origine perse faite de farine, de sel et d’eau. C’est un pain traditionnel en Arménie, également répandu en Iran, en Turquie et dans tout le Moyen-Orient.
Patel est un patronyme français (surnom de pâtissier ou de marchand) et indien (caste de chef de village).
Notre héros part pour la Suède et en parallèle de son voyage se souvient de sa jeunesse. Apprenti fakir, pour transformer le plomb en or. Il avait les mêmes aspirations que les alchimistes. Son maître lui répond sarcastiquement « C’est plombier que du devrais choisir. Quand on voit ce qu’ils te facturent pour un problème de tuyauterie ! ce sont eux les vrais alchimistes. »
Cette opposition entre ceux qui recherchent la voie de la sagesse (d’où le nom d’Ajatasatru) et ceux qui basent leur existence sur les biens matériels (son ancien mentor a pris le pseudonyme de Shrinkshrankshrunk : rétrécir dans tous les sens du terme) est présente tout au long du récit.
Au passage, il décoche un coup de griffe contre les multinationales : IKEA : « C’était merveilleux de pouvoir empocher des millions d’euros tout en ayant l’impression d’accomplir un bonne action ».
Mais ce qui ressort tout au long du livre, c’est notre indifférence à ceux qui sont dans le besoin, ceux qui ne demandent qu’une petite part de notre gros gâteau.
Un livre à mettre entre toutes les mains.
L’AUTEUR
Il est titulaire d’une maîtrise en Lettres et Civilisation Espagnoles, une maîtrise en Français Langue Étrangère, une licence en Lettres et Civilisation Anglaises et d’un diplôme en météorologie de Météo France.

Durant plus de 3 ans, Romain a animé « The Trickbusters Show » un programme d’anti-magie sur Youtube (60 épisodes) où il expliquait tous les trucs des plus grands magiciens, mais également démystifiait les charlatans.

Il a passé et réussi les examens pour être traducteur-interprète d’espagnol et d’anglais à la DGSE (Direction générale de la Sécurité extérieure) dont il a finalement renoncé au poste. Il a enchaîné en réussissant le concours d’Officier de Police.

Son premier roman, « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea » (2013), a reçu le prix du livre audio (lu par Dominique Pinon). Il a été adapté au cinéma en 2018 et en bande dessinée, en 2017.
ous les noms des personnages de ses romans sont de vrais noms légèrement modifiés d’amis, de parents, de collègues de travail.

son site : https://www.romainpuertolas.com/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.