Roman noir

SIMI Giampaolo- La nuit derrière moi

« On dit que beaucoup d’hommes ont une deuxième vie. Je suis l’un d’eux. »

« Ma deuxième vie est celle de Furio Guerri, le monstre »

Ce sont les premières phrases de ce roman noir.

Dans sa première vie, Furio Guerri est VRP dans une imprimerie. Il mène une vie parfaite. Il a  acheté une maison individuelle dans un coin perdu de la Toscane, pas très loin de la société où il travaille. Il a épousé Elisa Domini rencontré au collège, la plus belle fille de la région. Ils ont une petite fille Catérina, épouvantablement capricieuse. Cela fait 12 ans qu’ils se connaissent. C’est le bonheur absolu. La plus grande joie de Furio est de rentrer chez lui pour retrouver sa famille.

Dans sa seconde vie, il fait un cauchemar récurrent : la mer l’engloutit et à ce moment-là, il voit une île qui le regarde. Cette île a la forme d’un visage de femme gigantesque. Il appelle régulièrement un médecin pour une thérapie d’accompagnement et prend régulièrement des gouttes.

Que s’est-il passé ? les indices laissés par l’auteur m’ont fait entrevoir une solution complètement fausse pendant un tiers du livre. Surprise totale quand on commence à deviner ce qu’il s’est passé… l’écrivain a emprunté la technique du pointillisme : de petits touches juxtaposées finissent par faire un tableau. C’est un très bon roman noir.

L’auteur :

Giampaolo Simi, né à Viareggio en Toscane en 1965.

  1. Simi pratique le journalisme, en tant que critique musical. Il dirige aussi des ateliers d’écriture « créative ». A travers l’ensemble de son œuvre, on note un intérêt certain pour le côté sombre, pour ce qui relève de la part d’ombre de la réalité : le fantastique, la sorcellerie, les sectes sataniques. Son goût constant pour le macabre est aujourd’hui mis au service d’un réalisme plus prononcé.

Citations :

« Tu souris parce que tu es un représentant, et un représentant sait sourire en toutes circonstances. Si les chaussures sont trente pour cent de ton travail, ton sourire en vaut autant. »

« Les Hauts de Hurlevent est une histoire de haine et de violence. Tu rencontres l’amour de ta vie, et ta vie devient relative, en soi, n’est plus aussi évident et indiscutable. »

« Le temps est un fleuve lent mais puissant, qui emporte tout avec lui : haine, douleur et surtout énergies. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.