Browse Tag by racisme
Essai 2018

Le monde est mon langage – Alain Mabanckou

« J’ai choisi depuis longtemps de ne pas m’enfermer, de ne pas considérer les choses de manière figée, mais de prêter l’oreille à la rumeur du monde.
Je ne suis pas devenue écrivain parce que j’ai quitté mon pays natal. En revanche, j’ai posé un autre regard sur celui-ci une fois que je m’en suis éloigné. »

Les Sénégalaises Mariama Bâ, Aminata Saw Fall, le Cubain Eduardo Manet, le Congolais Soni Labou Tansi, « un modeste professeur d’anglais et de français dans un collège de l’arrière-pays », le haïtien Jean Métellus, et l’Algérien Rachid Mimouni, ont un point commun : ils écrivent en français.

Dans son essai, Le monde est mon langage, Alain Mabanckou prône une littérature française qui n’est pas renfermée sur les frontières de la France, mais une littérature française bien plus riche. Selon lui la littérature est tant une manière de voyager qu’une manière de partager. En ce sens, on ne peut restreindre la littérature française à un pays. Pour l’auteur, l’autrice, comme pour le lecteur ou la lectrice, cet échange d’expériences démultiplie les perspectives d’apprentissage, et d’ouverture d’horizons.

L’auteur nous emmène à Paris, à la Nouvelle-Orléans, à Montréal, à Douala, à Marrakech, à Londres, et nous invite à considérer une Histoire littéraire beaucoup plus vaste qu’elle nous apparait. Ne plus hésiter à découvrir les poètes et romanciers fameux d’Afrique, embrasser l’art de Tchicaya U Tam’si « considéré comme un des plus grands poètes africains par Léopold Senghor », ou encore plonger dans les tréfonds du pouvoir de la littérature et de son aspect hautement subversif. Voilà ce que nous propose Alain Mabanckou.

 

« Après le temps je me dis que Richard m’avait au fond appris sans le savoir que le pouvoir de la littérature, celui-là qui nous catapulte dans un autre monde ou nous est permis de rêver et de devenir un Argentin né à Buenos Aires. »

Alain Mabanckou est essayiste, poète, romancier et professeur de littérature à l’université de Californie-Los Angeles (UCLA). L’ensemble de son œuvre a été couronnée par l’Académie française (Grand Prix de littérature Henri-Gal 2012). Il a remporté en 2006 le prix Renaudot pour son roman Mémoires de porc-épic. Il est aussi l’auteur de Verre cassé, et a composé des recueils de poésie tel que Tant que les arbres s’enracineront dans la terre. Le monde est mon langage est son sixième essai, publié chez Grasset en 2016, puis chez Point en septembre 2017.

Essai 2018

Cataclysmes, une histoire de l’humanité – Laurent Testot

«C’est à proximité du village de Yudanaka, au tréfonds des Alpes nippones, au bord d’un bassin d’eau chaude volcanique, que l’envie d’écrire ce livre a pris forme. […] C’est la nature à la japonaise. Sans trace visible d’intervention humaine. Mais totalement artificielle, anthropisée, façonnée de la main de l’homme. Un raccourci saisissant de ce qu’est notre planète aujourd’hui. »

Laurent Testot est journaliste indépendant, spécialisé en histoire mondiale, géopolitique et religion, et conférencier. Son dernier livre, Cataclysmes, est publié en 2017 aux éditions Payot. Il y retrace en près de cinq-cents pages, une histoire non mondiale mais globale et environnementale de l’humanité.

L’Histoire débute avec les premiers hommes. Continue Reading

Autobiographie, Biographie 2017, Roman 2017

L’abandon des prétentions – Blandine Rinkel

Blandine Rinkel est née en 1991 à Rezé, Loire-Atlantique. Très talentueuse, elle est à la fois musicienne, journaliste, danseuse, … mais aussi écrivaine : L’abandon des prétentions, publié aux éditions Fayard, est son premier roman. Ce roman n’est pas une fiction : le portrait de Jeanine est celui de la mère de l’auteur vivant dans une maison de 200 m² étalés sur trois étages dans la commune de Rezé, précitée.

Qui est donc Jeanine, cette femme que l’auteur et narratrice appelle « ma petite mère » ou encore « ma mère » ? Pourquoi la narratrice admire sa mère autant qu’elle semble la mépriser?

Tout au long du livre c’est, en effet, la naïveté – plutôt que la bonté – du personnage de Jeanine qui est passée en revue. Continue Reading

Roman 2017, Roman historique

Jimfish – Christopher Hope

Christopher Hope est un romancier et journaliste né en 1944 à Johannesburg. Considéré comme un auteur sud-africain majeur. Doté de beaucoup d’humour noir et connu pour son style satirique, il se caractérise pour ses positions anti-apartheid.

Le roman Jimfish renferme ainsi à peu près toutes les caractéristiques de l’auteur. Il est traduit de l’Anglais (Afrique du Sud) par Edit Soonckindt et publié en France aux éditions Pirannha en mars 2017.

Le livre est écrit à la manière d’un conte : actions rapides avec peu de détails, personnages caricaturaux, histoire tirée par les cheveux. Quoique l’on pourrait presque parler d’épopée! Continue Reading

Fantasy, Roman 2017

LE SORCELEUR. I – Le dernier vœu – Andrzej Sapkowski

Andrzej Sapkowski est né en Pologne en 1948. Edité pour la première fois en mai 2003, la saga Le sorceleur a remporté un succès phénoménal. En Pologne, les ventes dépassent celles de Stephen King et Michael Crichton. Best-Seller mondial, traduit en plus de vingt-deux langues dont l’anglais chez le prestigieux éditeur Victor Gollancz, il a vendu près de deux millions d’exemplaires. En France, le livre est traduit du polonais par Laurence Dyèvre.

En 2017, Bragelonne Stars réédite cette superbe saga dans un format de grande qualité. Un plaisir pour les yeux et le toucher.

Le dernier vœu conte l’histoire de Geralt de Riv. Ce ne sont pas seulement de petites histoires avec un même héros recueillies en un seul volume. Il s’agit d’une même histoire avec un fil conducteur rappelant vaguement la volonté de certains écrivains latino-américains : jouer avec le lecteur, pour que la lecture ne soit pas seulement passive. Nous verrons en effet que ce n’est pas seulement de la Fantasy mais un roman qui recèle de messages importants pour nous, êtres humains. Continue Reading