Browse Tag by révolution française
Science-fiction

Le projet Vanility – Marion Salvat

Jeune auteure originaire de Toulouse, Marion Salvat publie en août 2018 son second roman, Le projet Vanility. Premier tome d’une trilogie envoûtante.

Maxine a 16 ans. C’est une Porteuse. Descendante directe des premiers Porteurs du Centurion. « Le Centurion pouvait guérir les cancers, Alzheimer et toutes les maladies entrainant une dégénérescence du corps, c’était transcendant. » En Afrique, où elle a passé la quasi-totalité de sa courte existence, c’est un traitement inespéré. En occident, et à Paris où elle revient avec sa mère, il est l’objet d’une grave division de la société : le Mouvement des Originels, groupe terroriste, souhaite éradiquer les Porteurs. Pourquoi ? Car le Centurion a des effets secondaires : il développe des capacités hors du commun. Continue Reading

Roman historique

YVERT SYLVIE – Mousseline la Sérieuse

L’histoire
Marie-Thérèse Charlotte de France1, surnommée « Madame Royale », née le 19 décembre 1778 dans les splendeurs de Versailles, est le premier enfant de Louis XVI et Marie-Antoinette.
C’est une enfant de dix ans qui se trouve confrontée aux violences de la Révolution lors de l’installation forcée de sa famille au palais des Tuileries à Paris le 6 octobre 1789.
Une grande partie de ce roman s’attache à décrire son quotidien de cette date fatidique « J’ai vécu, le 6 octobre1789, le commencement de la fin. Cette date a signé d’une plume de sang le terme de mon enfance et flétri mon existence entière » jusqu’à la nuit du 18 au 19 décembre 1795, jour anniversaire de ses 17 ans : « J’en sortais trois ans, quatre mois et cinq jours plus tard ne laissant que des tombeaux ». Continue Reading

Roman historique

Madame Vérité ou la conspiration des étoiles – ECLIMONT CHRISTIAN-LOUIS

Marie-Anne Lenormand est une jeune orpheline délaissée par son beau-père et maltraitée par sa belle-mère. Pour faire face à un quotidien morose et hostile, elle se réfugie dans l’imaginaire. Elle fait siennes les légendes contées, particulièrement une vieille superstition voulant que l’âme d’un bébé mort passe dans l’enfant recevant le même nom que l’enfant mort. Et effectivement, elle avait reçu le même prénom qu’une sœur aînée morte quelques heures après sa naissance le 16 septembre 1768 à Alençon.
Elle est persuadée d’avoir un don de voyance ; elle prédit l’éviction de l’abbesse du couvent où elle a été placée et le nom de sa remplaçante. Cela lui apporte une petite notoriété et une expulsion. Continue Reading