Science-fiction, thriller

TAKANO KAZUAKI – GENOCIDE(S)

L’HISTOIRE

Akili a trois ans. Il est né au Congo. Son cerveau a muté. Il est le représentant d’une nouvelle espèce humaine, plus intelligente, capable de mettre au point des algorithmes plus rapidement que les meilleurs ordinateurs. Il représente un danger pour l’homo sapiens. En effet, un rapport établit les futurs dangers que l’homo sapiens devra affronter : il fait notamment mention de la prochaine génération humaine qui présentera un accroissement du néocortex. Etant donné que l’humain actuel et le nouveau partageront la même niche écologique, un des deux devra disparaître.
Le président des Etats Unis et son entourage décident son élimination. Ils envoyent des mercenaires au Congo, qui sous prétexte d’éradiquer un virus mortel, devront tuer toute la tribu.
Yeager, ancien béret vert, est devenu mercenaire pour gagner de l’argent afin de soigner son fils, atteint de la Sclérose Epithéliale de l’alvéole pulmonaire. Il est embauché comme chef du groupe d’intervention.
A des milliers de kilomètres de là, les obsèques de son père terminés, Kento rentre à l’université. Or, un mail vient d’arriver : son père lui écrit qu’il doit ouvrir le livre tâché de glace à l’eau et n’en parler à personne. A l’intérieur du livre évidé, il trouve une enveloppe qui lui donne pour mission de trouver un médicament contre la Sclérose Epithéliale de l’alvéole pulmonaire, avec la clé d’un appartement et une carte bancaire amplement approvisionnée.
La mission de Yeager se complique quand il apprend que l’enfant surdoué est le seul espoir pour sauver son fils malade.
LE ROMAN
C’est un thriller brillant qui nous livre une profonde réflexion sur la nature humaine. Techno-thriller? Roman d’anticipation? Roman psychologique? Thriller apocalyptique?
Le rythme du récit est rapide, prenant. Les nombreuses considérations géopolitiques, scientifiques et psychologiques ne l’entravent pas du tout.

Libellé contre la guerre, pointant les dérives des gouvernements et des industries d’armement qui détournent la science, l’économie et la religion pour leur profit.
L’enfant surdoué est né au Congo, un pays qui a attiré bien des convoitises. Ses ressources minérales sont immenses : diamant, or, métaux rares servant à fabriquer les ordinateurs, le pétrole…
« si l’on tient compte des flux financiers, alors la plupart des principaux Etats sont impliqués dans ce qui n’est rien de moins qu’une guerre mondiale. »
Le président des Etats Unis, Burns, alter égo de Busch, se moque des conventions de Genève, règlementant le traitement des prisonniers. Il livre les auteurs présumés d’actes terroristes au gouvernement syrien, sous-traitant la torture.
La société humaine est examinée sans concession : « toute la concurrence au sein de la société tirait sa cause de deux uniques pulsions : la faim et la libido. Que ce fût pour manger plus que les autres, mettre de côté davantage ou obtenir un membre du sexe opposé plus désirable, l’être humain est capable d’écraser cyniquement ses semblables. Plus les individus ont conservé cette part de bestialité plus ils tenteront de s’élever au sommet de leur meute, aujourd’hui rebaptisée organisation, tantôt en intriguant, tantôt en intimidant. Si le capitalisme garantit la libre concurrence, c’est parce que celle-ci fait office de système ingénieux, qui sublime la violence humaine pour la changer en carburant de l’activité économique. »
L’Auteur
Kazuaki Takano est un écrivain et scénariste japonais. Il est membre de la Mystery Writers of Japan. Dès 1985, Takano travaille dans le milieu du cinéma et de la télévision sous le patronage du grand cinéaste Kihachi Okamoto. En 1989, il part étudier la mise en scène, la prise de vue et le montage cinématographiques au Los Angeles City College. De retour au Japon après avoir interrompu son cursus, il devient scénariste pour le cinéma et la télévision. En 2001, il publie, Treize Marches. Encensé par la critique, immédiatement lauréat du prix Edogawa Ranpo, ce premier roman se vend à plus de 400 000 exemplaires et est adapté au cinéma.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.