ROMAN POLICIER

Le joyau de l’Annam -WENTWORTH PATRICIA

1906, Peter a 12 ans. Suite au décès de sa mère, il se retrouve orphelin, son père ayant disparu quelques années auparavant dans un mystérieux accident en Orient. Le conseil de famille s’est réuni afin de statuer sur son sort et celui d’une petite fille de 8 ans, Rose Elen que sa mère avait recueillie. Ses oncles et ses tantes sont bien embarrassés. Personne ne veut réellement prendre en charge ce garçon aux manières brusques, peu avenant et sans le sou.
Aussi, il est décidé qu’il partira en pension pour son éducation et qu’aux vacances scolaires chacun des membres de la famille le prendra en charge à tour de rôle. Quant à la petite fille, elle sera confiée à un orphelinat.
Toutefois, un des oncles de Peter pose une question étrange avant que cette réunion prenne fin :
« Peter, ta mère t’a-t-elle parlé du joyau de l’Annam ? »
Il lui raconte ce qu’il sait de cette histoire :
Son oncle James se trouvait plusieurs années auparavant en Annam. Il était entré en possession d’un joyau d’une valeur inestimable et sacré : le joyau de l’Annam. Annam signifie voie cachée. James s’était associé avec deux autres individus. Traqué, il avait fait appel au père de Peter, son frère. Ce dernier, capitaine des artilleurs à Hong Kong, attiré par la possibilité de faire fortune, l’avait rejoint. A son arrivée, il avait trouvé son frère mourant. Peu de temps après, il fut lui-même victime d’un mystérieux accident.
Peter ne sait qu’une seule chose : sa mère lui a dit qu’il retrouverait ce joyau quand il aurait 25 ans. Elle voulait qu’il lui promette de ne jamais rien avoir à faire avec cette pierre. Mais Peter a refusé ne voulant pas s’engager sans savoir de quoi il s’agissait.
Le destin de Peter est lié à cette pierre extraordinaire.

On retrouve dans ce roman le charme suranné des romans policiers anglais de la première moitié du 20e siècle : les personnages  manichéens,  un soupçon de mysticisme avec ce joyau mystérieux et une histoire d’amour pure et idyllique. Une lecture agréable.

 

L’auteur : Patricia Wentworth, pseudonyme de Dora Amy est née en 1878 en Inde. Elle était connue pour ses romans historiques. A partir des années 20, elle écrit des romans policiers notamment avec une héroïne récurrente Miss Silver, une vieille dame douée pour les énigmes (Miss Marple, son pendant, ne verra le jour qu’en 1930). Ses romans policiers sont en fait des récits criminels avec un peu de romance. Toutefois,  l’auteur sait maintenir un suspense sans se laisser aller à trop de sentimentalisme. Elle plante ses romans dans les décors de la haute bourgeoisie anglaise.

Je conseille grandement cette lecture.

Laisser un commentaire